dev.business-lounge.fr

Internet des objets: quelle place pour l’humain face à l’inflation de données?

5 décembre 2012

On devrait parler de données des objets plutôt que d’internet des objets.

Avec l'Internet des objets, il y a un véritable risque d’inflation de données à gérer. La problématique "big data" que connaissent aujourd'hui les entreprises risque donc de devenir celle de tous les utilisateurs de services connectés. Il lui faudra une tierce partie bienveillante pour tirer le meilleur de ce mouvement : une sorte de ‘coach digital bienveillant’ qui lui permettra de sortir ce qui lui importe de tout ce flot d’informations et de données.

Le data scientist Dr DJ Patil et l’anthropologue Amber Case donnent deux visions de ce que pourrait être ce conseiller intermédiaire.

La nécessité de data scientists

Les objets connectés sont de plus en plus nombreux. Des données collectées à propos de votre corps (tensiomètre, podomètre, mesure des calories, etc.), à propos d'autres objets (la nouvelle génération de moteurs d’avion va transmettre pléthore de données pour aider les mécaniciens et pilotes à être encore plus efficace et permettront d’améliorer la consommation du kérosène par exemple) ou de notre environnement (on pense évidemment à la google car). 

Mais ces capteurs seuls ne sont rien. Il n'y aura bénéfice client que si ces capteurs sont de qualité et si la data générée est ensuite correctement employée

Et les données ne peuvent être traitées de manière pertinente que si un "data scientist" (voire une équipe de "data scientist") remet l'humain au centre de l'Internet des objets.

Et si l'Internet des objets responsabilisait les individus?

Amber Case souligne également la nécessité d'une tierce partie pour tirer le meilleur partie de l’Internet des objets.
Le mobile donne la possibilité aux utilisateurs de rendre visible ce qui est invisible. Avec la géolocalisation, on est capable d’avoir des "boutons invisibles" (sans action directe ou consciente de l’utilisateur). La géolocalisation devrait "empower" (donner du pouvoir, rendre autonome) les gens. La géolocalisation ne doit pas se réduire à un meilleur ciblage publicitaire. C'est l'occasion pour l'individu d'interagir de façon plus fluide avec son environnement proche.  

L’utilisation de la géolocalisation en temps réel peut permettre par exemple d’éteindre ou d’allumer la lumière (sorte de "bouton invisible" rendu possible par l’internet des objets et la géolocalisation).

Dès aujourd'hui, certaines applications peuvent vous alerter quand vous êtes dans une zone sous forme de notification. L’application Reid beels envoie ainsi des notifications quand je m'approche dangereusement d’un restaurant qui est mal noté ou a mauvaise réputation.

Et si l'Internet des objets était l'occasion de reprendre en main votre vie digitale?

La Rédaction Business Lounge

dev.business-lounge.fr
envoyer cette page à un collaborateur envoyer cette page à un collaborateur
professionnels, vous souhaitez vous équiper en mobile? un conseiller vous rappelle

Le service de rappel pour un conseiller pro n'est disponible que du lundi au samedi de 8h à 20h


Nous n'avons pas russi vous connecter. Veuillez ressayer.